Punch Mak (Congo)

Archives

Artiste peintre congolais né le 18 janvier 1989 à Brazaville, Punch Mak qui signifie « grand coup », se passionne pour le dessin dès l’âge de 5 ans. Il fréquente successivement à partir de l’année 2010, les ateliers des artistes Blaise Okito ou de l’Ougandais James Musoke Lule dont il tirera sa technique du pointillisme.

 Dans les toiles augurales de ce peintre plasticien prometteur, le rapport au sens est très présent. Il se  transmet à travers un travail minutieux et rigoureux dans l’utilisation et le choix des matériaux peu ordinaires et variés, tels que la moustiquaire, la peinture sur toile, étendant son vocabulaire plastique jusqu’à l’usage du néon.

Cet artiste chez qui la notion du clair-obscur reste importante, met en liaison l’Homme avec son environnement immédiat par l’usage de l’électricité. Dans son travail qui se base sur l’éveil de la personne, Punch Mak utilise la lumière comme voie d’illumination et lui confère une dimension mystique, le pourvoir de transcender la condition humaine. Les matériaux et la lumière revêtissent des symboles importants pour Punch Mak puisqu’ils expriment surtout la conversion des personnages du Mal au Bien, avec l’utilisation du noir et blanc comme une balance du négatif vers le positif.

Venu dans notre fondation du 9 mars au 17 mars 2020 en résidence de création (fortement perturbée par la Covid-19), Punch Mak créé une oeuvre inspirée de Rembrandt, qui sera présenté dans l’exposition Ré-création en 2021.